Vos Questions?

  • Quelle est la différence entre un dentiste et un dentiste pédiatrique ?

    Le dentiste pédiatrique reçoit une formation spécifique de plusieurs années et sa pratique quotidienne est exclusivement réservée aux soins de l'enfant, depuis son plus jeune âge jusqu'à la fin de l'adolescence. Le dentiste pédiatrique est concerné par la prévention, la détection précoce et le traitement des caries dentaires de l'enfant. Il s'efforce d'établir une relation de confiance avec l'enfant, de lui faire vivre une expérience positive non traumatique lors son contact avec la profession des dentistes, afin qu'elle puisse se prolonger tout au long de sa vie d'adulte.

  • A quel âge les enfants doivent-ils consulter un dentiste pédiatrique ?

    La première visite chez le dentiste doit se faire à l'apparition de la première dent de lait ou vers 6 mois. Cette visite est une consultation d'information, elle a pour but d'instaurer une bonne hygiène bucco-dentaire quotidienne. Le dentiste pédiatrique vous informera sur les bonnes habitudes alimentaires, sur l'importance du fluor ainsi que sur une prévention de maladies éventuelles.

    Si toutefois votre enfant n'a pas encore bénéficié d'une visite chez le dentiste, il n'est pas trop tard pour le faire. Mieux vaut tard que jamais

  • Comment préparer votre enfant à sa première visite chez le dentiste ?

    Si votre enfant est en âge de comprendre :

    • ne le préparez pas avant la consultation
    • ne lui dites jamais "le dentiste ne va pas te faire mal", dites au contraire "le dentiste va être gentil avec toi".

    Si votre enfant pleure, ne vous inquiétez pas. Les enfants pleurent souvent quand ils rencontrent des situations nouvelles ou inhabituelles. Nous considérons que les pleurs constituent un mode de coopération plus expressif.

  • Quelle est la fréquence des visites de contrôle et d'hygiène chez l'enfant ?

    Un contrôle, tous les six mois est recommandé pour les enfants. En effet les caries dentaires peuvent progresser rapidement chez l'enfant, et ce sans symptômes ni douleurs. Cependant la fréquence des contrôles doit être adaptée en fonction du risque carieux de l'enfant. Les enfants, qui présentent des caries dentaires et une mauvaise hygiène bucco-dentaire sont plus souvent rappelés. Le risque est évalué à chaque visite.

  • Que faire si votre enfant a très peur du dentiste ?

    Il existe aujourd'hui plusieurs méthodes pour aider les enfants anxieux à mieux se sentir chez le dentiste pédiatrique. Souvent ces enfants ont eu auparavant des mauvaises expériences. Le dentiste pédiatrique peut après la première consultation, orienter les parents et l'enfant vers la méthode de traitement la plus adaptée.

    La motivation se montre dans la plupart des cas très efficace, cependant parfois une sédation consciente avec le MEOPA, le gaz « hilarant », un sédatif sûr, quasi sans effets indésirables, calme très efficacement l'anxiété de l'enfant.

    Le MEOPA est utilisé dans notre cabinet dans les cas suivants :

    Tout d'abord, les très jeunes enfants sont souvent incapables de rester calme assez longtemps pour que dentiste pédiatrique pour effectuer des procédures de haute précision en toute sécurité. La sédation rend la séance moins stressante pour les enfants et réduit considérablement le risque de blessure. D'autre part, certains enfants ont du mal à gérer l'anxiété au cours de soins dentaires. La sédation aide l’enfant à se détendre, à faire face, et se sentir plus heureux pendant le traitement. Finalement, la sédation est particulièrement utile pour les enfants ayant des besoins spéciaux. Il empêche les mouvements spontanés, et guide l'enfant vers un comportement plus coopératif. La sédation consciente permet aux enfants de communiquer en permanence, suivre les instructions du dentiste, et de coopérer au cours de toute la procédure.

    Le MEOPA est délivrée par l'intermédiaire d'un masque, qui est placé sur le nez de l'enfant. Le gaz détend l'enfant extrêmement rapidement, et peut produire un comportement heureux et euphorique. Il a une action rapide, indolore, et se dissipe en quelques minutes. Dans des rares occasions, le MEOPA peut provoquer des nausées. Pour cette raison, nous conseillons une prise alimentaire minimale avant la séance de sédation.

    Si après toute tentative, les soins ne sont toujours pas réalisables, l'anesthésie générale au bloc opératoire est recommandée.

     

     

  • A quel âge faut-il commencer à brosser les dents des enfants ?

    Dès l'apparition de la première dent de lait, le nettoyage des dents doit se faire avec une compresse ou une brosse à dents «premier age». Il est tout a fait recommandé d'utiliser une toute petite quantité de dentifrice (correspondant au petit ongle de l'enfant) faiblement dosé en fluor (à 500 ppm). A fur et à mesure de l'évolution des molaires permanentes, vous pouvez augmenter le dosage fluoré du dentifrice. Vous pouvez utiliser un dentifrice dosé à 1500 ppm dès l’apparition de la première molaire permanente (la molaire de 6 ans).

    Le brossage doit être réalisé par les parents, deux fois par jour ; le matin après le petit déjeuner et surtout le soir avant le coucher. Le contrôle parental est essentiel jusqu'à l'âge de 10-12 ans.

  • Pourquoi les dents de lait sont-elles importantes ?

    Les dents de lait sont essentielles au bon développement de l'enfant. Elles permettent d'une part une bonne mastication et donc le maintien d'une alimentation équilibrée, d'autre part elles sont impliquées dans la phonation. Enfin, les dents de lait permettent de maintenir l'espace nécessaire pour la bonne mise en place des dents définitives.

  • Comment éviter les caries chez l'enfant ?

    La mise en place de bonnes habitudes d'hygiène bucco-dentaire et alimentaires dès le plus jeune âge permet d'éviter dans la plupart des cas l'apparition de caries dentaires.

    Cependant, de nombreux enfants présentent des caries précocoes dès leur plus jeune âge suite à une utilisation fréquente et prolongée du biberon contenant du lait naturel, du jus de fruits, d'autres liquides sucrés ou un allaitement prolongé. Cette pathologie s'appelle le "syndrome de biberon".
    C'est pourquoi il est primordial de ne jamais laisser votre enfant s'endormir avec un biberon ou au sein.

    Il faut également faire attention aux médicaments, notamment les sirops, l'homéopathie et les médicaments traitants l'asthme qui contiennent beaucoup de sucre. La prise de ces médicaments avant le coucher peut entraîner la carie dentaire.

    Le grignotage tout au long de la journée et l'ingestion de boissons-sodas (le coca-cola par exemple) fait souvent partie des mauvaises habitudes alimentaires des adolescents d'aujourd'hui. Elles participent au développement des caries dentaires des dents définitives.

    Dans tout les cas, il est essentiel de brosser les dents deux fois par jour, le matin et SURTOUT le soir.

  • Qu'est-ce que le scellement des sillons ?

    L'âge de 6 ans est une étape clé: dans cette période pousse la première molaire définitive ou "la dent de 6 ans". Celle-ci apparaît en arrière des molaires temporaires et n'est souvent pa reconnue comme une dent définitive. Il faut prendre grand soin et donc penser à adapter le brossage en brossant jusqu'aux dents du fond.

    Pour prévenir les caries des molaires définitives, le dentiste peut déposer un vernis protecteur au fluor sur les sillons (difficiles à bien nettoyer) de la surface masticatoire de la 1ère molaire permanente (dent de 6 ans) et de la 2ème molaire permanente (dent de 12 ans). Ces obturations sont appelées des Scellements de sillons. C'est un acte indolore, rapidement réalisé, qui protège durablement et efficacement la dent contre l'attaque carieuse. 

    Ces scellements  réduisent  au  maximum  le  risque  de  développer  des  caries sur les faces masticatoires des dents de vos enfants à une période de leur vie particulièrement sujette à l’apparition des caries.

     

    Illustration : Vernis protecteur au fluor sur les sillons sur l'image de droite.

  • Doit-on donner du fluor aux enfants ?

    Le fluor occupe une place majeure dans la prévention bucco-dentaire.
    Le fluor est présent dans les dentifrices, certaines eaux embouteillées, certains sels et apports complémentaires comme les gouttes et comprimés. Sur la plus grande partie du territoire français, l'eau du robinet n'est généralement pas fluorée. Les sources de fluor étant multiples, un bilan des apports de fluor doit être réalisé avant toute prescription afin d'éviter un surdosage. Le dentiste pédiatrique pourra, après établissement de ce bilan, adapter les recommandations en matière de fluor à chaque patient.

    En petites quantités, le fluor est très bénéfique :
    Il stabilise et renforce l'émail de dents pendant et après leur minéralisation, il diminue fortement le risque de caries.
    Cependant un excès du fluor, toute origine confondue (ingestion de dentifrice chez l'enfant qui ne sait pas se rincer la bouche, surdosage de gouttes ou de comprimés fluorés, autres apports fluorés non détectés par un bilan fluoré) est nuisible, il augmente le risque de Fluorose qui est une malformation de l'émail, inesthétique et sans risque, qui se manifeste par des taches ou des lignes blanches sur les dents. Ces taches peuvent être plus ou moins prononcées selon le degré de fluorose. Si la fluorose est très sévère, l'émail montre souvent des malformations importantes et des taches de couleur marron.

  • Que faire si l'enfant suce son pouce, son doigt ou une tétine ?

    La succion du pouce, du doigt ou de la tétine est un phénomène fréquent chez le jeune enfant, il ne pose pas de réel problème avant 5 ans. Le risque est une malposition ou une malocclusion des dents définitives lors de leur apparition. Il faut dès que possible tenter de « substituer » le pouce ou le doigt par la tétine. En effet, il est généralement admis, que l'arrêt de la succion de la tétine est plus précoce dès lors que la vie sociale de l'enfant prend de l'importance. Le dentiste pédiatrique peut encourager votre enfant dans ce sens. Cette recommandation ainsi que votre détermination aide la plupart des enfants à facilement arrêter la succion. Si toutefois cette approche n'est pas efficace, le dentiste peut recommander un appareil dentaire empêchant la succion.

  • Que faire quand votre enfant a cassé ou perdu une dent définitive ?

    Si votre enfant a cassé une dent :

    • Il faut d'abord rincer la bouche avec de l'eau tiède pour la nettoyer.
    • Appliquer de la glace ou des compresses froides sur la lèvre et le visage.
    • Tenter de trouver le ou les morceaux fracturés et les placer dans une petite boîte avec du lait, de la salive ou du sérum physiologique.
    • Consulter le dentiste et apporter les fragments.

    Si votre enfant a entièrement perdu une dent (la dent est tombée) :

    • Rester calme
    • Chercher la dent, la prendre par la couronne, éviter de toucher la racine
    • Il ne faut jamais tenter de replacer la dent soi-même dans l'alvéole ou de la nettoyer.
    • Remettre la dent dans la bouche (sans replacer la dent dans son alvéole), dans du lait ou du sérum physiologique.
    • Consulter immédiatement un dentiste. Le facteur temps est primordial , il augmente les chances de succès d'une bonne cicatrisation.

    Le dentiste replace la dent avulsée (tombée) dans son alvéole ou recolle le ou les morceaux fracturés. Le pronostic de survie de la dent dépend de plusieurs facteurs, notamment du temps passé en dehors de la bouche (plus le traitement est rapidement initié et plus les chances de succès sont grandes) et du degré de maturité de la dent (plus la dent est récente sur l'arcade dentaire, plus il y a des chances d'une bonne solidification). Une surveillance rapprochée est nécessaire pendant 6 à 12 mois afin de pouvoir agir en cas de nécrose de la dent. Il est important de surveiller la couleur de la dent, sa mobilité, la gencive autour de la dent. Si vous observez des changements, consulter rapidement.

  • Pourquoi les dents permanentes sont plus jaunes que les dents de lait ?

    Vers l'âge des 6-7 ans, les parents commencent à noter que les dents permanentes qui poussent sont plus jaunes que les dents de lait. La dentine des dents définitives est plus jaune et plus dense que les dents de lait. De fait que les dents définitives ont encore un email immature et translucide, la couleur de la dentine se voit à travers l'email. Quand toutes les dents ont poussées et qu'elles sont alignées, elles vont apparaitre plus blanches.

  • Pourquoi l'incisive de mon enfant devient-elle grise ?

    Souvent suite à un traumatisme dentaire (un coup ou une chute) la dent peut devenir grise, cela signifie pas nécessairement que la dent est nécrosé ou infecté. Elle présente, dans le plupart de cas, un saignement interne comme « une hématome » sur la peau, ce qui explique la couleur plus foncé de la dent. La dent redevient souvent plus blanche au bout de 3 à 6 mois. Il est important de consulter le dentiste si votre enfant a subi un traumatisme au niveau de la bouche ou de la tête et maintenir une surveillance post-traumatique régulier. Une dent traumatisée peut à tout moment s’infecter et faire un abcès.

  • Pourquoi mon enfant a une dent définitive qui pousse derrière une dent de lait ?

    Il n'est pas rare de voir les dents défintives pousser derrière les dents de lait,  Si cela est le cas il faut enlever la dent de lait pour éviter que le dent définitive pousse à travers et qu'elle ne soit plus alignée sur l'arcade dentaire.

  • Orthodontie - Qu'est-ce que c'est ?

    L'orthodontie est la spécialité dentaire qui a pour but de prévenir et de corriger les malpositions des dents et des os de la face (les maxillaires).

    Pourquoi?

    • Pour remettre en place des dents trop en avant et donc exposées au chocs, retrouver un alignement dentaire qui facilite le brossage, la mastication et la phonation...
    • Pour permettre une croissance harmoinieuse, assurer un fonctionnement optimum des arcades dentaires (mastication, phonation) et ameilorer l'esthétique.

    Quand?

    • Il est possible à tout âge de déplacer une dent ou un groupe des dents.
    • Il est possible également durant la phase de croissance de modifier ou d'influencer le développement des maxillaires... ce qui facilite d'autant le traitement.
    • L'âge idéal d'un traitement orthodontique dépend de chaque cas. Si votre enfant est régulièrement suivi, votre chirurgien-dentiste saura vous conseiller et vous orienter. 
    • La Sécurité Sociale prend en charge les traitements orthodontiques commencés avant l'âge de 16 ans.

Dernière mise à jour : 19/05/2015